EXEMPLE de luttes victorieuses actuelles

Publié le par FSC

EXTRAIT du rapport à la Commission exécutive de la CGT du 5 janvier 2021 :

 

Des luttes, il y en a beaucoup sans que le contexte d'état d'urgence sanitaire et de confinement ou la « trêve des confiseurs » ne freinent le bouillonnement revendicatif. Encore, nous faut-il nous rendre disponibles auprès des salariés et des syndicats. Les victoires sont nombreuses aussi.

C’est après 10 jours d’une grève massive avec un piquet de grève jour et nuit que le syndicat CGT XPO LOGISTICS de Labastide a arraché un accord de fin de conflit répondant aux revendications portées par les salariés : augmentation des salaires de 50 € brut mensuel dès décembre et + 1,5 % de hausse de salaire dans le cadre de nouvelles NAO ; revalorisation de 60 % des primes avec un plafond porté de 230€ à 380€ ; mise en place d’un dispositif associant les élus pour l’amélioration des conditions de travail, .., et un engagement de la direction à ne prendre aucune sanction disciplinaire à l’encontre des grévistes ni aucune poursuite judiciaire alors que durant le conflit, 15 assignations avaient été faites à l’encontre des grévistes.

 

 

Les salariés d’ONET Valenciennes soutenus par l'Union locale CGT et l'Union Départementale du Nord ont obtenu satisfaction sur la plupart de leurs revendications. : 800€ de prime pour les CDI et les CDD de plus de 3 mois d’ancienneté (même avec une coupure de contrat) incluant les salariés en accident de travail ou en congé parental ; embauche de 35% de l’effectif CDD en CDI. , augmentation du temps de nettoyage des chambres ce qui entraîne, pour nombre de salariés outre l'amélioration des conditions de travail, le passage du temps partiel subi au temps plein.

 

 

Combat gagné aussi par le syndicat CGT cheminot de Miramas et le secteur fédéral PACA qui agissent pour que le triage de Miramas soit déclaré d'utilité publique et qui viennent d'obtenir la rénovation globale de la gare de tri dans le cadre du plan de relance du fret ferroviaire. La CGT fera en sorte de porter des arguments utiles pour le développement du fret ferroviaire dans l'ensemble de la région PACA qui affiche une potentialité intéressante avec une industrie importante et l'explosion des bases logistiques. Le syndicat espère gagner le report modal et le développement des activités du fret Sncf.

 

 

Les livreurs à vélo de Saint-Étienne ont obtenu d’Uber Eats le principe d’une rémunération garantie. C’est une grande première et cela pourrait susciter des vocations dans d’autres villes de France. C'est ce à quoi s'emploie le collectif national des livreurs à vélo, avec la fédération des transports et les unions départementales et locales concernées avec le soutien de la confédération.

Commenter cet article