La guerre médiatique contre Cuba et sa Révolution est toujours intense.

Publié le par FSC

 

 

Tous les moyens sont bons pour dévaloriser Cuba et le chemin que son peuple a choisi de suivre il y a plus de 60 ans, sous l’impulsion de Fidel Castro.
La forme est souvent brutale et lourde, mais aussi parfois insidieuse.
Ainsi, à la suite du décès de Diego Maradona, et du retentissement mondial de sa disparition, le Président de la République Française a publié un long communiqué où il vante les qualités hors norme de ce footballeur, ses origines modestes, et parvient à glisser perfidement que 

«ce goût du peuple, Diego Maradona le vivra aussi hors des terrains. Mais ses expéditions auprès de Fidel Castro comme de Hugo Chavez auront le goût d’une défaite amère. C’est bien sur les terrains que Maradona a fait la révolution».

 


Selon l’Elysée, le fait que Diego Maradona se soit lié d’amitié avec Fidel Castro, qu’il considérait comme son second père, qu’il soit au côté du peuple cubain serait une «défaite amère».
Le Président Emmanuel Macron aurait du savoir que c’est à Cuba que Maradona est allé se faire soigner des problèmes physiques et d’addictions qu’il avait alors.
J’ai eu un échange avec le médecin-kinésithérapeute qui s’était occupé de lui. Il était très affecté par son décès. Il m’avait raconté comment, grâce aux qualités des méthodes du système de santé cubain, il avait pu le sortir de la mauvaise passe qu’il traversait alors. C’est plutôt une victoire pour la santé de Maradona qu’il ait pu être ainsi pris en main à Cuba.
Le député André Chassaigne a adressé un courrier au Président de la République Macron pour s’insurger des termes du communiqué de l’Elysée, soulignant que c’était une insulte à la fois aux engagements de Maradona au côté des plus démunis et aux actions de solidarité du gouvernement cubain et de son peuple qui apportent depuis des décennies leur aide médicale dans tant de pays du monde. Dont en France, en Martinique, où une brigade médicale cubaine est venue palier le manque de médecins dans la lutte contre la Covid-19.

Michel Humbert
Vice président de Cuba Coopération France

Commenter cet article