Décès de Ramon CARDONA de la centrale syndicale cubaine, militant de la FSM : Jean-Pierre PAGE témoigne

Publié le par FSC

 

 

Chers camarades,

 

Je viens d’apprendre avec une très grande tristesse la disparition de Ramon Cardona.

 

Ramon avait été membre du secrétariat de la CTC de Cuba, secrétaire de la FSM qu’il représentait auprès de l’Organisation Internationale du Travail à Genève puis responsable du bureau régional de la FSM pour l’Amérique Latine et la Caraïbes. Ramon avait également siégé au Comité central du PC de Cuba. Pendant de très longues années il avait milité aux côtés de notre cher Pedro Ross secrétaire général de la CTC.

 

Nous étions des camarades et nous étions aussi des amis proches. J’ai rencontré Ramon au tout début des années 1990 quand la CGT était très engagée dans l’organisation de la solidarité avec Cuba pour lutter  contre le blocus criminel des États-Unis et faire face à la « période spéciale ». Puis nous avons travaillé étroitement ensemble au sein de la FSM pour rédiger les orientations du Congrès de Damas en 1994. Ramon représentait la CTC et moi la CGT. Il s’agissait alors de procéder aux nécessaires changements et adaptations aux conditions de la situation nouvelle issue de la disparition de l’URSS et d’une partie du camp socialiste. De cette époque est née une amitié complice qui s’est poursuivie quand Ramon est devenu le représentant de la FSM auprès de l’Organisation Internationale du Travail.

 

En 2003 quand je me suis installé provisoirement à Genève, nous avons collaboré ensemble pour préparer les  sessions du BIT, les réunions au sein du système international de l’ONU puis les différents documents du congrès de la FSM de 2005 à La Havane. Cet événement fut le début d’importants changements dans la direction et les pratiques de la FSM qui contribueront à une rénovation importante du syndicalisme international de lutte de classes.

 

A Genève, Ramon avait beaucoup contribué par son travail à faire respecter, apprécier  et reconnaître la crédibilité de la FSM au sein des institutions internationales de l’ONU.  Dans le même temps et inlassablement il encourageait et stimulait la solidarité anti impérialiste avec Cuba socialiste. Ramon était un militant infatigable.

 

Il venait aussi fréquemment nous rendre visite et je me souviens avec émotion de tous nos moments fraternels de partage. Quand Tamara a été nommée Ambassadeur à Cuba et que nous avons vécu à La Havane pendant plusieurs années, de nouveau nos chemins se sont croisés.

 

Ramon était aussi très apprécié en Amérique Latine ou ses engagements ont permis de faire de la FSM une organisation incontournable qui a contribué de manière significative aux mouvements populaires et ont permis les importants changements sociaux, économiques et politiques que nous savons.

 

Ramon a été un combattant intransigeant du socialisme cubain et de ce fait un internationaliste conséquent. La CTC, le PC de Cuba et la FSM perdent un militant de grande valeur. Je perds un ami et un camarade.

 

Je salue avec respect la mémoire de Ramon Cardona dont l’engagement révolutionnaire allait de pair avec une grande humanité.

 

Dans ces douloureux moments, en mon nom et celui de Tamara nous transmettons à la CTC, à la FSM,  à la famille de Ramon,  à ses nombreux amis et camarades nos sentiments les plus fraternels. Le combat de Ramon continue, sachons nous en montrer digne.

 

Hasta la victoria, siempre ! Venceremos !

 

Bien fraternellement,

 

Jean-Pierre Page

Ancien responsable du département international de la CGT

Commenter cet article