Licenciements chez UTI France : complicité de l'administration censée défendre l'emploi

Publié le par FSC

 

Les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) sont censées défendre l'emplo, les consiommateurs.

A l'heure macronienne elles se mettent souvent au service des actionnaires et du patronat!

_______________________

SOURCE : L'Echo touristique

La direction de la branche française du géant allemand du tourisme TUI envisage de supprimer jusqu'à 583 postes sur un total de 904. Ce coup de massue intègre son désengagement des 65 agences en propre. TUI France se recentre sur son offre de clubs et les circuits Nouvelles Frontières.

 

Les représentants du personnel de TUI France dénoncent les « liens très étroits » entre la direction du voyagiste et la Direccte. Ils appellent à manifester ce mardi 22 septembre à 10h30.

[MISE A JOUR : Suite à une réunion infructueuse, dans la matinée, entre les délégués syndicaux et la direction de TUI France, la CFDT et FO rejoignent la CGT pour l’appel à la mobilisation].

La CGT appelle les salariés de TUI France à se rassembler devant les locaux de la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), à Nanterre, pour « dénoncer ses liens très étroits avec la direction de Tui France ». Selon le syndicat, « la direction (de TUI France) est en contact permanent avec la Direccte, elle s’y rend pratiquement toutes les semaines et les a au téléphone tous les jours. Alors que pendant ce temps, la Direccte n’a toujours pas convoqué vos représentants pour entendre vos revendications ».

Pour la CGT, « la Direccte ne joue pas son rôle et a pris fait et cause pour la direction de TUI France ». La partie serait « truquée et jouée d’avance », rendant la négociation déloyale. TUI France bénéficiant, comme de nombreuses entreprises du tourisme, du dispositif de chômage partiel, la CGT juge que « TUI France peut continuer à licencier tout en bénéficiant de l’argent public ».

Un constat « scandaleux » selon la CGT, qui invite donc au

 

rassemblement, devant les locaux de la Direccte (11, boulevard des Bouvets), à Nanterre.

.

Commenter cet article