Des chefs d’État, des premiers ministres, des parlementaires, des membres du Congrès, des ministres et d’autres hommes politiques demandent la libération d’Assange.

Publié le par FSC

 

Tandis que "nos" grands éditocrates défenseurs des " droits-de- l'homme-partout-dans-le-monde"  se taisent ...

_______________________

SOURCE : Le Grand Soir

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Des chefs d’État, d’anciens chefs d’État, des premiers ministres et des ministres réclament la liberté d’Assange

Une remarquable lettre internationale a été signée aujourd’hui par 161 chefs d’État, anciens chefs d’État et un grand nombre de ministres, parlementaires et diplomates, demandant instamment au gouvernement britannique de mettre fin à la procédure d’extradition de M. Julian Assange et d’accorder sa libération immédiate de la prison de Belmarsh à Londres, où il est détenu à l’isolement par les autorités britanniques sans motif légal depuis avril 2019.

Parmi les signataires figurent Alberto Fernández, président de l’Argentine (2019-), Dilma Rousseff, présidente du Brésil (2011-2016), Evo Morales Ayma, président de la Bolivie (2006-2019), Luiz Inácio Lula da Silva, président du Brésil (2003 -2010), et Rafael Correa, Président de l’Équateur (2007 - 2017), José Luis Zapatero, Premier ministre espagnol (2004- 2011), Jeremy Corbyn, ancien chef du parti travailliste (2015-2020), Adolfo Perez Esquivel, lauréat du prix Nobel, des membres du Parlement européen et d’autres parlementaires du monde entier.

L’appel sans précédent lancé au gouvernement britannique par la communauté politique internationale vient entériner l’avis juridique émis par des experts juridiques internationaux à l’intention du gouvernement britannique et publié sous forme de lettre ouverte le 18 août. L’avis juridique exprime de graves préoccupations concernant les poursuites politiques engagées contre M. Julian Assange, la violation flagrante de ses droits fondamentaux, la violation du droit national et international par le Royaume-Uni, et conteste la légalité des poursuites engagées par l’administration Trump, en particulier l’extension de la portée du système juridique américain au-delà de son propre territoire.

Le Royaume-Uni a une longue tradition de garantie des libertés individuelles et de la démocratie libérale, incompatible avec les procédures d’extradition en cours, ce qui provoque l’étonnement et l’indignation au sein de l’opinion internationale.

Cette déclaration politique commune montre que l’ensemble du spectre juridique et politique comprend de plus en plus que l’éventuelle extradition de M. Julian Assange par le Royaume-Uni vers les États-Unis créerait un précédent qui violerait les accords internationaux historiques et les droits de l’homme. Elle donnerait le feu vert à des poursuites politiques, à la criminalisation du journalisme d’investigation en tant qu’espionnage ; elle affirmerait la compétence mondiale des États-Unis et le droit au secret absolu des États sur les crimes de guerre, la torture d’État et la corruption.

La lettre ouverte/avis juridique complet est disponible ici en 7 langues : https://www.lawyersforassange.org/en/open-letter.html [version française ici]

La liste complète des signataires est jointe au présent communiqué de presse et aux soutiens politiques http://www.lawyersforassange.org/en/endorsements.html

Pour plus d’informations, contactez Sara Vivacqua 00 44 (0)777 47 888 20
Ou par courrier électronique : lawyers4assange@protonmail.com

CONTEXTE

Les trois semaines restantes de l’audience d’extradition de Julian Assange, qui a débuté le 7 septembre 2020 à l’Old Bailey, dureront au moins deux semaines de plus.

Julian Assange est accusé par le gouvernement Trump d’avoir publié les journaux de guerre afghans et irakiens pour lesquels il pourrait être condamné à 175 ans de prison.

Les avocats de Julian Assange ont eu beaucoup de mal à communiquer avec leur client. Lors d’une récente audience, Edward Fitzgerald QC a déclaré : "Nous avons eu beaucoup de mal à entrer à Belmarsh pour prendre les instructions de M. Assange et discuter des pièces à conviction avec lui. M. Fitzgerald a poursuivi : "Nous ne pouvons tout simplement pas entrer comme nous l’exigeons pour voir M. Assange et suivre ses instructions".

Le groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a publié une déclaration disant que "le droit de M. Assange à la liberté personnelle devrait être restauré".

Massimo Moratti, d’Amnesty International, a déclaré publiquement sur leur site web que "si Julian Assange devait être extradé ou soumis à un autre transfert vers les États-Unis, la Grande-Bretagne violerait ses obligations en vertu du droit international".

Human Rights Watch a publié un article disant : "La seule chose qui se dresse entre une poursuite contre Assange et une menace majeure pour la liberté des médias en Grande-Bretagne. Il est urgent qu’elle défende les principes en danger".

La NUJ [Union Nationale des Journalistes] a déclaré que "les accusations américaines contre Assange représentent une menace énorme, qui pourrait criminaliser le travail critique des journalistes d’investigation et leur capacité à protéger leurs sources".

CITATIONS - SOUTIEN POLITIQUE

Lula da Silva, ancien président du Brésil :

Si les démocrates de la planète terre, y compris tous les journalistes, tous les avocats, tous les syndicalistes, tous les hommes politiques, n’ont pas le courage de prendre la défense d’Assange pour empêcher son extradition, cela signifie que beaucoup de démocrates sont des menteurs, que l’idée que la liberté de la presse est garantie par les grands journaux est un mensonge.

(...) Ce ne sera pas le genou d’un policier qui tue un homme noir, mais le genou de millions de dirigeants du monde entier qui étouffent Assange. Et nous n’avons pas le droit de permettre cela. "

"Assange doit être défendu par tous ceux d’entre nous qui aiment la démocratie, qui aiment la liberté de la presse, la liberté des syndicats, qui aiment la liberté d’organisation. La liberté n’a pas d’adjectifs, soit c’est la liberté, soit ce n’est pas la liberté. https://www.youtube.com/watch?v=dUj2fWSX1eI&t=4296s (01:05 et suivantes)

Je dis à Julian Assange que tous ceux qui croient en la démocratie, tous ceux qui croient aux droits de l’homme... ne peuvent pas laisser Assange être extradé".
https://twitter.com/Underground_RT/status/1304417461006225409?s=20

"Tous les pays démocratiques devraient réclamer sa libération."
https://ptnacamara.org.br/portal/2020/09/12/dilma-e-lula-prestam-solid...

"Nous défendons Julian Assange pour notre engagement profond dans la défense de la liberté d’information et de la presse, principes essentiels de la démocratie elle-même". https://twitter.com/lulaoficial/status/1214261998386655232?lang=en

Dilma Rousseff, ancienne présidente du Brésil :

"Assange est arrêté parce qu’il a révélé au monde les abus commis par le gouvernement américain et les grandes entreprises. L’intention est d’interdire la vérité et d’empêcher la libre circulation de l’information. Son emprisonnement est une attaque contre la démocratie, et la presse démocratique ne peut pas rester silencieuse". https://twitter.com/dilmabr/status/1116831168090058752?lang=ca

"Il est persécuté et écrasé par une machine à mensonges manipulée par la loi,"
https://ptnacamara.org.br/portal/2020/09/12/dilma-e-lula-prestam-solid...

Kevin Rudd, ancien Premier ministre australien :

"Si leur affaire est essentiellement que M. Assange a enfreint la loi en obtenant et en divulguant des informations secrètes, alors j’ai du mal à voir la différence entre lui et tout journaliste qui sollicite, obtient et publie de telles informations. Cela inclut les rédacteurs en chef des nombreux médias américains qui ont rapporté ces informations... pourquoi M. Assange devrait-il être jugé, condamné et incarcéré alors que ceux qui divulguent publiquement ces informations bénéficient d’une protection en vertu des dispositions de la constitution américaine concernant la liberté de la presse ? "

Lettre ouverte publiée sur son site web https://kevinrudd.com/2019/11/26/letter-to-bring-julian-assange-home-queensland/

Barnaby Joyce, ancien vice-premier ministre d’Australie :

"Si nous laissons faire, si ce dérapage se produit, alors vraiment, quelle est la différence s’il a fait quelque chose qui était un affront à la loi coranique et que l’Arabie Saoudite a demandé son extradition vers l’Arabie Saoudite, alors qu’il n’y était pas ?

"... son extradition vers les États-Unis, où il sera emprisonné pour toujours, 175 ans, sera en sécurité maximale et sera essentiellement privé de tout lien réel avec un procès en bonne et due forme, ce qui serait de toute façon ridicule car il n’était jamais dans leur pays lorsqu’ils ont affirmé qu’il avait commis un crime. "

"C’est une question qui concerne les Australiens au plus haut niveau. Je demande au ministre Payne et au procureur général de faire tout leur possible pour que la souveraineté de notre nation, la vérité de notre nation, tout le mécanisme et la raison d’être de notre nation, soient respectés du fait qu’un citoyen australien ne soit pas extradé vers un pays tiers".

Discours au Parlement fédéral australien : https://parlinfo.aph.gov.au/parlInfo/genpdf/chamber/hansardr/3b94a6bd-87fb-43ab-85ed-81ebdcb4940b/0240/hansard_frag.pdf ;fileType=application%2Fpdf

Bob Carr, ancien ministre australien des affaires étrangères :

"Si l’Amérique s’en sort en l’arrachant au Royaume-Uni pour le juger en Virginie et qu’il finit en prison pour le reste de sa vie - pour mourir en prison - alors toutes nos libertés sont compromises. C’est un précédent choquant en matière de portée extraterritoriale".

"Julian Assange est jugé pour une chose... ( ), il a exposé les crimes de guerre américains en Irak".

"Quoi qu’ait fait Assange en 2010-2011, ce n’était pas de l’espionnage, et il n’est pas citoyen américain". Ses actions ont eu lieu en dehors des États-Unis. En vertu de ce précédent, toute personne, où qu’elle se trouve, qui publie quoi que ce soit que l’État américain considère comme secret pourrait être poursuivie en vertu de la loi américaine sur l’espionnage et offerte à la gueule de son système judiciaire notoirement cruel".

1. https://www.smh.com.au/world/europe/an-issue-of-freedom-us-treatment-o...
2. Les déclarations de Bob dans cette vidéo diffusée aujourd’hui dans le cadre de la campagne d’Amnesty (il présentera la pétition à l’ambassade des États-Unis cette semaine)

Andrew Wilkie MP, député indépendant pour la circonscription de Clark et co-président du groupe parlementaire Bring Julian Assange Home :

"Julian Assange est persécuté politiquement pour avoir publié des informations qui étaient dans l’intérêt public, y compris des preuves tangibles de crimes de guerre américains. Le fait que l’auteur de ces crimes de guerre, l’Amérique, cherche maintenant à extrader M. Assange est extrêmement injuste et sans doute illégal au regard du droit britannique. Si cette demande était acceptée, non seulement M. Assange risquerait 175 ans de prison, mais un précédent serait créé pour tous les Australiens, et en particulier les journalistes, qui risquent d’être extradés vers un pays qu’ils ont offensé".

Mikuláš Peksa, député européen, membre de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie

"La liberté d’expression reste une valeur cruciale en ce début de XXIe siècle. Bien qu’elle révèle parfois des vérités dérangeantes, nous ferons de notre mieux pour la protéger."

 

Traduction "et voilà !" par VD pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles

 

LISTE DES SIGNATAIRES

note du traducteur : cette liste a été traduite alors que le communiqué officiel était encore sous embargo. Les lecteurs sont invités à consulter la liste officielle :
https://www.lawyersforassange.org/en/endorsements.html

Chefs d’État

Alberto Fernández, président de l’Argentine (2019), avocat, professeur de droit pénal (UBA), ancien chef de cabinet des ministres, conseiller du Conseil délibératif de Buenos Aires et de la Chambre des députés argentine, directeur adjoint des affaires juridiques du ministère de l’économie, Argentine

Cristina Fernández de Kirchner, Vice-présidente de l’Argentinz (2019), Présidente de l’Argentine (2007-2015), avocate, Argentine

Dilma Rousseff, présidente du Brésil (2011-2016), économiste, ancienne ministre de l’énergie et ancienne chef de cabinet de la présidence de la République, Brésil

Ernesto Samper, président de la Colombie (1994 -1998), avocat, économiste, ancien secrétaire général de l’UNASUR, sénateur de la République et ministre du développement économique, ambassadeur de Colombie en Espagne, Colombie

Evo Morales Ayma, président de la Bolivie (2006-2019), syndicaliste, militant et dirigeant bolivien d’origine aymara, président des six fédérations du tropique de Cochabamba, ancien président pro tempore de l’UNASUR et du CELAC, Bolivie

Fernando Lugo, Président du Paraguay (2008 - 2012) Sénateur, prêtre et évêque catholique romain, Paraguay

José (Pepe) Mujica, Président de l’Uruguay (2010 - 2015) Ancien député, sénateur et ministre de l’élevage, de l’agriculture et de la pêche, Uruguay

José Luis Zapatero, Premier ministre espagnol (2004- 2011), avocat, professeur de droit constitutionnel à la faculté de droit de l’université de León, ancien député aux tribunaux généraux de Madrid, député aux tribunaux généraux d’Espagne, président du Conseil de l’Union européenne, Espagne

Leonel Fernández, président de la République dominicaine (1996-2012), avocat, président de la Fondation UE-ALC, président de la Fédération mondiale des associations pour les Nations unies, professeur à la Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales (FLACSO) et à l’Universidad Autónoma de Santo Domingo, République dominicaine

Luiz Inácio Lula da Silva, Président du Brésil (2003 -2010), citoyen d’honneur de la ville de Paris (2020), candidat au prix Nobel (2018), Brésil

Martín Torrijos, président de la République du Panama (2004-2009), politologue et économiste, Panama

Nicolas Maduro Moros, Président de la République bolivarienne du Venezuela, Venezuela

Rafael Correa, président de l’Équateur (2007 - 2017), ancien ministre de l’économie, professeur d’économie, Équateur

VICE-PRESIDENTS

Álvaro García Linera, vice-président de la Bolivie (2006 -2019), mathématicien, universitaire, Bolivie

PRIX NOBEL DE LA PAIX

Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix (1980), Prix Pacem in Terris (1999), activiste, peintre, sculpteur, professeur d’architecture, co-fondateur de Servicio Paz y Justicia (SERPAJ), Argentine

MINISTRES, DIPLOMATES, RESPONSABLES POLITIQUES

Adam Bandt, Membre fédéral de la Chambre des Représentants à Melbourne, Dirigeant des Verts Australiens, avocat en droit industriel, Australie

Adriana Salvatierra, sénatrice et présidente du Sénat de Bolivie, Bolivie

Alberto Rodríguez Saá, Governeur de la Province de San Luis, avocat, Argentine

Alejandro Navarro, sénateur, professeur de philosophie, Chili

Alexander Neu, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Alexander Ulrich, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Alexandre Padilha, Sénateur, Ministre des Relations Institutionnelles dans l’administration de Lula et Ministre de la Santé sous Dilma Rousseff, médecin, Brésil

Alicia Castro, Ambassadrice d’Argentine en Russie, ancienne ambassadrice d’Argentine au Royaume-Uni (2012- 2016), ancienne ambassadrice de la République bolivarienne du Venezuela au Royaume-Uni, Argentine / Venezuela

Aloizio Mercadante, ancien ministre des sciences, de la technologie et de l’innovation, ministre de l’éducation, ancien chef de cabinet de la présidence de la République, ancien député et sénateur, Brésil

Amira Mohamed Ali, membre du Bundestag allemand, Allemagne

André Hahn, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Andreas Wagner, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Andréia de Jesus Silva, avocate et députée de l’État fédéral de Minas Gerais (PSOL), Brésil

Andrew Wilkie, Député, membre fédéral indépendant à Clark, Australie

Anne Mahrer, ancienne membre du Parlement suisse, Conseillère nationale, Suisse

Arthur Chesterfield-Evans M.B.,B,S., F.R.C.S.(Eng.), M.Appl.Sci. (OHS), M.Pol.Sci. Ex-membre du Conseil législatif Parlement de la Nouvelle-Galles du Sud, Australie

Áurea Carolina, membre du Congrès fédéral de l’État de Minas Gerais, politologue, Brésil

Beatriz Paredes, sénatrice, ancienne ambassadrice du Mexique à Cuba et au Brésil, ancienne députée et ancienne gouverneure de l’État de Tlaxcala, ancienne présidente du Congrès de l’Union, de la Chambre des députés et du Sénat, Mexique

Brigitte Freihold, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Camilo Lagos, président national du Parti progressiste du Chili et de la Fondation Progresa, Chili

Carlo Sommaruga, avocat, membre du Parlement suisse, Conseiller aux Etats, Sénateur, Suisse

Carlos Alfonso Tomada, parlementaire de la ville de Buenos Aires, avocat, ancien ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, directeur du Centre d’études sur le travail et le développement (CETyD) de l’Université nationale de San Martín, Argentine

Carlos Ominami, ancien ministre de l’économie, ancien sénateur, économiste, lauréat de l’Ordre du soleil levant (Japon), Chili

Carlos Sotelo García, ancien sénateur, ancien sous-secrétaire au développement politique, secrétaire de l’organisation de l’image et de la propagande, exercice du gouvernement et action électorale, Mexique

Cédric Wermuth, membre du Congrès du Nationalrat des Schweizerischen Parlaments, vice-président du Parti social-démocrate de Suisse, Suisse

Celso Nunez Amorim, ancien ambassadeur du Brésil au Royaume-Uni, ancien ministre des relations étrangères et ancien ministre de la défense, professeur de sciences politiques et de relations internationales, Brésil

Clara López Obregón, ancienne ministre du travail, ancienne maire de Bogota et ancienne commissaire aux comptes de la République, avocate, économiste, professeur à l’Universidad del Rosario et à l’Universidad de los Andes, Colombie

Clare Daly, membre du Parlement européen, République d’Irlande

Cuauhtémoc Cárdenas, ancien sénateur de l’État du Michoacán et ancien chef du gouvernement de la ville de Mexico, Mexique

Daniel Martínez, ancien sénateur de la République et maire de Montevideo, ancien ministre de l’industrie, de l’énergie et des mines, Uruguay

David Choquehuanca, ancien ministre des affaires étrangères de Bolivie, Bolivie

David Miranda, membre du Congrès fédéral de l’État de Rio de Janeiro, nommé par le magazine Time comme l’un des nouveaux dirigeants de la prochaine génération (2019), Brésil

Derk Jan Eppink, membre du Parlement européen, Pays-Bas

Diana Riba i Giner, membre du Parlement européen, Espagne

Diether Dehm, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Dietmar Köster, membre du Parlement européen, Allemagne

Edmilson Rodrigues, membre du Congrès fédéral de l’État de Pará, ancien maire de Belém, architecte, Brésil

Elizabeth Gómez Alcorta, ministre de la femme, des genres et de la diversité, avocate, professeur, membre du Consejo de la Internacional Progresista, Argentine

Enrique Fernando Santiago Romero, membre du Congrès, secrétaire général du Parti communiste espagnol (PCE), avocat, Espagne

Eric Bertinat, Conseiller municipal et chef de groupe UDC Ville de Genève, Président de la commission du logement, Ancien président du Conseil municipal, Suisse

Erik Marquardt, membre du Parlement européen, Allemagne

Esperanza Martínez, sénateur, ancienne ministre de la santé publique et de la protection sociale, Paraguay

Eva Maria Schreiber, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Fabiana Rios, députée, ancien gouverneur de la province de Tierra del Fuego, Argentine

Fabio de Masi, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Felipe Solá, membre du Congrès, ancien ministre des affaires étrangères, ancien gouverneur de la province de Buenos Aires, Argentine

Fernanda Melchionna, membre du Congrès fédéral de l’État de Rio Grande do Sul, leader du PSOL à la Chambre fédérale des députés, Brésil

Fernanda Vallejos, députée, économiste, Argentine

Fernando Haddad, ancien ministre de l’éducation, ancien maire de São Paulo, ancien chef de cabinet du secrétaire aux finances et au développement économique de la municipalité de São Paulo et conseiller spécial auprès du ministère de la planification, du budget et de la gestion, candidat à la présidence (2018), avocat, universitaire, professeur de sciences politiques, département de l’université de São Paulo, Brésil

Fernando Solanas, Ambassadeur d’Argentine auprès de l’UNESCO, ancien sénateur national, réalisateur, scénariste, lauréat du prix spécial de l’Ours d’or honorifique au Festival du film de Berlin, Argentine

Fidel Ernesto Naváez, ancien consul d’Équateur et premier secrétaire au Royaume-Uni, Équateur

Florencia Juana Saintout, députée de la province de Buenos Aires, ancienne doyenne de la Facultad de Periodismo y Cominicación Social (UNLP) (2010-2018), Argentine

Francisco Durañona, sénateur, ancien maire de San Antonio de Areco, Argentine

Franco Juri, géographe, journaliste, publiciste, auteur, député (1990-93, 2008-11), vice-président du parti Zares (2011), ambassadeur en Espagne et à Cuba (1993-1997), secrétaire d’État au ministère des affaires étrangères (1997-2000), Slovénie

Gabriel Mariotto, ancien vice-gouverneur de Buenos Aires, journaliste, Argentine

Gabriela Rivadeneira, ancienne présidente de l’Assemblée nationale de l’Équateur, ancienne gouverneure d’Imbabura, Équateur

George Galloway, leader du Parti des travailleurs de Grande-Bretagne, ancien député (1987-2009 et 2013-2015), ancien secrétaire général de War on Want, écrivain, radiodiffuseur, Royaume-Uni

Glauber Braga, membre du Congrès fédéral de l’État de Rio de Janeiro, avocat, Brésil

Gregor Golobič, philosophe, ancien ministre de l’enseignement supérieur, des sciences et des technologies, ancien secrétaire général du parti de la démocratie libérale, ancien président du parti Zares, conseiller de l’ancien président de la République de Slovénie, Dr. Janez Drnovšek, Slovénie

Gregor Gysi, député du Bundestag allemand, avocat, auteur, modérateur, Allemagne

Guillaume Long, ancien représentant permanent de l’Équateur auprès de l’Organisation des Nations unies, ancien ministre des affaires étrangères, ministre de la culture et du patrimoine, ministre coordinateur de la connaissance et du talent humain, ancien conseiller au Secrétariat national de la planification et du développement de l’Équateur, France/ Équateur

Harald Weinberg, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Heidi Hautala, membre du Parlement européen, Finlande

Heike Hänsel, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Helmut Scholz, membre du Parlement européen, Allemagne

Horacio Chique, conseiller de Moreno FDT, district de Buenos Aires, Argentine

Idoia Villanueva Ruiz, membre du Parlement européen, ancienne sénatrice, Espagne

Ivan Valente, membre du Congrès fédéral de l’État de São Paulo, ingénieur, Brésil

Jean Batou, membre du Parlement de la République et du Canton de Genève, Suisse

Jean Burgermeister, membre du Parlement de la République et du Canton de Genève, Suisse

Jean-Louis Masson, Sénateur de la Moselle, Grand Est, France

Jean-Luc Lagleize, membre de l’Assemblée nationale française, membre de la commission des affaires économiques, informaticien, France

Jeremy Corbyn, député travailliste (depuis 1983), chef du parti travailliste et chef de l’opposition (2015-2020), Royaume-Uni

John McDonnell, membre du Parlement (depuis 1997), Ministre des finiances et du trésor du cabinet fantôme (2015-2020), Royaume-Uni

Jordi Solé i Ferrando, membre du Parlement européen, Espagne

Jorge Arreaza, ministre des affaires étrangères de la République bolivarienne du Venezuela, Venezuela

Jorge Enrique Taiana, Député, ancien ambassadeur d’Argentine au Guatemala, ancien ministre des affaires étrangères, du commerce international et du culte, législateur de la ville autonome de Buenos Aires, Argentine

José Eduardo Cardozo, avocat, ancien ministre de la justice, ancien procureur général et député fédéral, avocat, Brésil

José Miguel Insulza, sénateur, ancien secrétaire général de l’Organisation des États américains, ministre des affaires étrangères, ancien ministre de l’intérieur, ancien secrétaire général de la présidence, ancien ministre de l’intérieur, avocat et professeur de théorie politique à l’université du Chili et de sciences politiques à l’université catholique du Chili

Josef Zisyadis, ancien membre suisse du parlement du canton de Vaud, Suisse

Joti Brar, leader adjoint du Parti des travailleurs de Grande-Bretagne, Royaume-Uni

Jožef Školč, politologue, ancien ministre de la culture, ancien secrétaire d’État à la culture, premier président du Parti libéral démocrate (LDS), ancien chef de la démocratie libérale, ancien président de l’Assemblée nationale, Slovénie

Jutta Krellmann, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Karol Cariola, députée, docteur en médecine, Chili

Karol Cariola, députée, docteur en médecine, Chili

Kenneth Wright MacAskill, membre du Parlement, porte-parole du SNP, ministre de la Justice (2007-2014), Royaume-Uni

Luiza Erundina, députée fédérale de l’État de São Paulo, ancienne maire de São Paulo, sociologue, Brésil

Luke Ming Flanagan, membre du Parlement européen, Irlande

Marc Botenga, membre du Parlement européen, Belgique

Marc Tarabella, membre du Parlement européen, Belgique

Marcelo Brignoni, chef de cabinet des conseillers à la présidence du Parlement du MERCOSUR, ancien membre du Congrès, Argentine

Marcelo Freixo, député fédéral de l’État de Rio de Janeiro,. Président de la Commission de défense des droits de l’homme et de la citoyenneté de l’Assemblée législative de Rio de Janeiro, radiodiffuseur et professeur, Brésil

Marco Enríquez-Ominami, ancien parlementaire, fondateur et ancien président de la Fundación Progresa, cinéaste, France/Chili

María Cristina Perceval, ancienne sénatrice, représentante permanente de l’Argentine auprès des Nations unies (2012), professeur d’épistémologie avancée à l’UNCuyo, Argentine

María José Lubertino, ancienne députée nationale, présidente de l’Asociación Ciudadana por los Derechos humanos, avocate, Argentine

María Rachid, députée de la circonscription de Buenos Aires, directrice de l’Instituto contra la Discriminación de la Defensoría del Pueblo de Ciudad Autónoma de Buenos Aires (CABA), vice-présidente de l’Institut national contre la discrimination, la xénophobie et le racisme, Argentine.

Marie Arena, membre du Parlement européen, Belgique

Marketa Gregorova, membre du Parlement européen, vice-présidente de la délégation à l’Assemblée parlementaire Euronest, République tchèque

Marko Pušnik, conseil d’administration Parti Pirate Slovénie, Slovénie

Martin Buschmann, membre du Parlement européen, Allemagne

Martin Sonnenborn, membre du Parlement européen, Allemagne

Matthew Robson, ancien ministre des tribunaux, ministre des services correctionnels et du désarmement, ministre de l’information foncière, ministre associé des affaires étrangères, Association internationale des juristes contre les armes nucléaires (IALANA), Nouvelle-Zélande

Maximiliano Reyes, Sous-secrétaire pour l’Amérique latine et les Caraïbes du ministère des affaires étrangères, ancien membre du Congrès, Mexique

Michel Larive, Député de l’Assemblée nationale française, Membre de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, France

Mick Wallace, membre du Parlement européen, Irlande

Mike Gravel, sénateur des États-Unis (1969-1981), qui a officiellement publié les documents du Pentagone, ancien président de la Chambre des représentants de l’Alaska, candidat à la présidence (2020), États-Unis d’Amérique

Mikuláš Peksa, député européen, membre de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie, biophysicien, République tchèque

Milan Brglez, membre du Parlement européen, Slovénie

Mónica Xavier, sénatrice, docteur en médecine, Uruguay

Nick McKim, sénateur, Australie

Niema Movassat, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Oezlem Demirel, membre du Parlement européen, Allemagne

Ögmundur Jónasson, ancien ministre de l’intérieur islandais, Islande

Oscar Alberto Laborde, membre du Congrès, président du Parlement du Mercorsur (Palasur), Argentine

Pablo Bergel, ancien membre du Congrès pour la circonscription de Buenos Aires, écologiste, Argentine

Pascal Meiser, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Patrick Breyer, membre du Parlement européen, membre de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, Allemagne

Patrik Kristl, conseil d’administration Parti Pirate Slovénie, Slovénie

Paulo Pimenta, membre du Congrès de l’État du Rio Grande so Sul, journaliste, Brésil

Peter Whish-Wilson, Verts australiens, Sénateur de Tasmanie, Australie

Philipe Pascot, Conseiller régional île de France 2004, 2014, Maire adjoint (Manuel Walls) 2001, 2004, Conseiller municipal 1989, 2001, Suisse

Pierre Bayenet, membre du Parlement de la République et du Canton de Genève, Suisse

Jadranka Šturm Kocjan, professeur retraité de pédagogie et de psychologie, députée (1992-1996), ambassadrice à Bucarest (2010-2015), ambassadrice en Argentine, au Chili, au Paraguay, au Pérou, en Uruguay (2015-2019), en Slovénie

Prof. Slavoj Žižek, philosophe, sociologue, psychologue, psychanalyste, théologien, homme politique et critique culturel, auteur, ancien membre du Parti libéral démocrate et son candidat à la présidence de la République socialiste de Slovénie (1990), Slovénie

Raphael Mahaim, députés au grand conseil vaudois, avocat, Suisse

René Brigger, avocat, membre du comité des taux bruts du canton de Bâle-Ville pour le parti social-démocrate (SP), Suisse

Ricardo Armando Patiño Aroca, ministre des affaires étrangères de l’Équateur (2010- 2016), ancien ministre des finances et ministre de la côte. Ancien ministre de la défense de l’Équateur

Rob Rooken, membre du Parlement européen, Pays-Bas

Rob Roos, membre du Parlement européen, membre de la commission spéciale sur l’ingérence étrangère dans tous les processus démocratiques de l’Union européenne, y compris la désinformation, Pays-Bas

Ron Paul, ancien membre du Congrès américain du Texas, États-Unis d’Amérique

Sabine Zimmermann, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Sâmia Bomfim, députée fédérale de l’État de Rio de Janeiro, Brésil

Scott Ludlam, sénateur (2008-2017), ancien leader adjoint des Verts australiens, Australie

Sevim Dagdelen, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Sören Pellmann, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Spomenka Hribar, auteur, philosophe, sociologue, politicien, chroniqueur, intellectuel public, co-fondateur de l’Union démocratique slovène (1989), ancien membre éminent de l’opposition démocratique de Slovénie (Demos), et figure clé des efforts pour l’indépendance et la démocratisation de la Slovénie, Slovénie

Stéfanie Prezioso, membre du Parlement suisse, conseillère nationale, Suisse

Stelios Kouloglou, membre du Parlement européen, Grèce

Sylvia Gabelmann, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Talíria Petrone, députée fédérale de l’État de Rio de Janeiro, Brésil

Tarso Genro, ancien ministre de la justice, des relations internationales et de l’éducation ; conseiller politique de Luiz Inácio Lula da Silva, ancien président du Brésil, ancien gouverneur du Rio Grande do Sul, ancien maire de Porto Alegre, avocat, Brésil

Tereza Campello, ancienne ministre du développement social et de la lutte contre la faim, économiste, consultante internationale sur le développement social et la protection sociale, chargée de recherche à l’université de Nottingham (Royaume-Uni), professeur et chercheuse associée à la Fondation Oswaldo Cruz (FIOCRUZ), Brésil

Thomas Nord, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Txema Guijarro García, membre du Congrès des députés, président de la commission du budget du Congrès, économiste, Espagne

Ulla Jelpke, membre du Bundestag allemand, Allemagne

Verónika Mendoza, ancienne députée, ancienne vice-présidente de la commission de la culture et du patrimoine culturel, membre de la commission des peuples andins, amazoniens et afro-péruviens, de l’environnement et de l’écologie, coordinatrice de la représentation parlementaire de Cusco, présidente de la commission de la décentralisation, Pérou

Viviane Prats, conseillère municipale suisse le mont sur Lausanne Vaud, Suisse

Wadih Damous, membre du Congrès, ancien président de l’Ordem dos Advogados do Brasil (OAB) à Rio de Janeiro, avocat, Brésil

Yanis Varoufakis, membre du Parlement hellénique pour Athènes B, ministre des finances (2015), ancien secrétaire général du MeRA25, économiste, universitaire, philosophe, Grèce

Zaklin Nastic, Membre du Parlement, Allemagne

Zoé Robledo Aburto, ancienne secrétaire aux droits de l’homme, ancienne sénatrice et députée, directrice de l’Institut mexicain de sécurité sociale, Mexique

Partis Politiques

Parti Pirate de Slovénie, Slovénie

Commenter cet article