Derrière les déclarations sur la relance ferroviaire, le sabotage continue : TER Périgueux-Brive : le train ne s'arrêtera plus dans trois communes de Dordogne

Publié le par FSC

SOURCE : France 3

 

Milhac d'Auberoche, La Bachellerie et Limeyrat. Ces trois communes de Dordogne, situées à proximité de Thenon, ne seront définitivement plus desservies par le TER Périgueux-Brive à partir du 13 décembre 2020.  


Dans le cadre d'Optim'TER, une démarche portée par la Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF dans la convention d’exploitation 2019-2024, une refonte des horaires des lignes TER du réseau est mis en place pour s'adapter aux besoins des usagers. Grâce à cette démarche, 18 trains circuleront tous les jours sur la ligne Périgueux-Brive contre 12 actuellement (6 trains de plus) et le temps de parcours moyen passera de 1h02 à 52 minutes soit 10 minutes de moins. 

Mais ces changements pour renforcer l'offre et aller plus vite entraînent la fermeture de trois dessertes en Dordogne : Milhac d'Auberoche, La Bachellerie et Limeyrat. 

Limeyrat c'est justement la commune la plus impactée par cette mesure. Sur les 445 habitants que compte le village, 24 usagers prennent le train à la gare toutes les semaines pour aller à l'école ou au bureau à Périgueux. C'est le cas d'Audrey, elle travaille à la cité administrative. Désormais elle devra aller prendre le train dans la commune voisine, à Saint-Pierre-Chignac : "Cela me fera une dizaine de kilomètres plutôt que deux pour prendre le train. En plus ça reviendra à cher puisque je devrai utiliser ma voiture et donc de l'essence supplémentaire." témoigne la mère de famille. 


 

Commenter cet article