EHPAD KORIAN : la CFDT et l'UNSA au service des actionnaires !

Publié le par FSC

Nous l'avons déjà relayé : en plein marasme dans ses établissements les dirigeants de Korian distribuent des dividendes :

La CGT proteste et dénonce, organise la résistance, et que croyez vous- que font et disent les "syndicats" CFDT et UNSA ?

Eh bien ils s'alignent et en plus s'en prennent à la CGT qui elle défend les pensionnaires et les personnels.

Car il  n'y a pas d'alternative à ce choix!

L'attitude de Laurent BERGER à l'occasion de la condamnation de Renault Sandouville par la justice sur saisie de la CGT n'est donc pas occasionnelle.

Laurent Berger, président de la Confédération Européenne des Syndicats en continuité avec ses choix à l'occasion des luttes sur la loi travail et sur la contre-réforme des retraites sera main dans la main avec le MEDEF coùùe l'atteste la déclaration commune qu'il a signé fin avril avec 

Geoffroy Roux de Bézieux :

 

Au delà des enjeux immédiats c'est la place des travailleurs dans l'entreprise dont il est question et le projet de transformation de la société, la place et l'étendu des services publics, les nécessaires nationalisations, la planification démocratique.

Tout autre chose donc que la subordination et la vassalité de la CFDT aux intérêts du grand patronat et de l'oligarchie faillie dans la gestion de la pandémie!

_________________________________

 

Deux collègues décédées, des centaines de salariés en maladie et des centaines de résidents décédés. Plaintes de familles sur l'incurie des directions locales, régionales et nationales pour gérer cette crise et gestion d'une  communication lamentable.
 

Sans attendre cette catastrophe actuelle, nous dénonçons les errements de cette gestion d’entreprise, de cette gestion approximative et de cette dichotomie entre les effets d’annonce et de communication et la réalité du terrain depuis des années.
 

Combien de fois nous avons manifesté nos craintes et inquiétudes sur les conditions de travail, les rythmes, le matériel, les remplacements à 100%, l’augmentation du nombre de postes et les augmentations de salaires ?
 

Les quelques « conquis sociaux » dont les salariés bénéficient (prime de 13e mois et augmentation des sujétions des dimanches et jours fériés) proviennent des luttes menées par la CGT, dont notamment l’emblématique combat de l’EHPAD Les Amandiers à Paris, fin 2008 qui a vu naître la prime de présence devenue prime de 13e mois.

Doit-on seulement pleurer sur le sort des actionnaires qui ne verront pas un seul centime de leurs 54 millions d’euros cette année ? Doit-on seulement pleurer sur le sort des dix plus gros salaires (5 millions d’euros par an) qui se verront amputer de 25 % de leurs salaires pour alimenter la création d’un fonds de solidarité du covid-19 doté d’un million d’euros ? Il y avait déjà un « institut du bien vieillir »… Comme disait Georges Clémenceau, « si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission ».
 

Nous faisons confiance à l’UNSA et à la CFDT Korian et leurs mentors (Laurent Escure et Laurent Berger), pour voler à leurs secours une fois encore, grâce à un communiqué de presse et une pétition. Pourquoi ne pas lancer une cagnotte sur internet ?
 

Ces 54 millions d’euros représentent 2 160 € pour chaque salarié et 2 250 € de postes au SMIC en CDI. Vu la situation, la CGT Korian demande le reversement de ces sommes à l’ensemble des salariés.


Nos exigences :

  • exercer un droit de contrôle pour mieux répondre aux besoins sanitaires,
  • exiger les moyens de travailler dans le respect de notre santé,
  • nationaliser les entreprises privées lucratives,et revaloriser nos rémunérations.

 
La santé et la prise en charge de nos aînés ne doivent pas être une marchandise ni être laissés entre les mains de ces groupes capitalistes. 

________________________________________

La déclaration commune MEDEF - CFDT :

Commenter cet article