FUITE d'adhérents à la CFDT !

Publié le par FSC

Laurent BERGER se rassure en comptant sans doute sur les médias macroniens pour amortir le choc et présenter la CFDT comme le syndicat raisonnable qui convient aux français modérés ... et plus surement au MEDEF!

__________________

SOURCE : Orange.fr

 

 

"Il n'y a pas d'hémorragie", assure la direction de la CFDT, pour qui ces chiffres sont comparables à ceux des années précédentes.

Si plusieurs syndicats maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent le mouvement de grève contre la réforme des retraites, la CFDT, notamment, s'est mise en retrait et n'appelle plus ses troupes à la mobilisation, depuis le retrait de l'âge pivot par le gouvernement. Et cette décision ne passe pas chez certains adhérents, qui claquent la porte.

Ils ont ainsi 5.000 à avoir rendu leur carte depuis le début de l'année, rapporte vendredi 24 janvier franceinfo, qui cite les chiffres de la CFDT.

Et ils sont nombreux à crier haut et fort les raisons de leur départ sur les réseaux sociaux. "CFDT et gouvernement, même combat. Je vais rendre ma carte", écrit l'un d'entre eux sur Facebook. "La CFDT tourne sa veste ! Comme d'habitude. Je rends ma carte", explique un autre. "Moi, dès lundi, c'est fait. Je quitte ces collabos", s'insurge encore un autre sur Twitter.

"Il se positionne comme un sauveur avec le soi-disant retrait de l'âge pivot", estime auprès de franceinfo Michel, un ancien adhérent CFDT. Mais il ne s'est pas du tout impliqué dans le mouvement. Depuis le début, il manipule les foules."

"Ils n'écoutent pas leur base, renchérit Christophe, qui a lui aussi rendu sa carte. Et face à un gouvernement qui n'a peur de rien, ils ne sont plus capables de défendre les adhérents. Ils ne font pas peur et n'obtiennent rien." Il estime qu'il n'y a plus "hélas, que la violence" pour se faire entendre.

Du côté de la CFDT, on reconnaît que les départs sont quotidiens, mais sans que cela ne provoque d'inquiétude. "Il n'y a pas d'hémorragie de nos adhérents, explique à franceinfo la secrétaire nationale de la CFDT, Béatrice Lestic. Les derniers faits n'ont pas accéléré le processus naturel des départs.

"Cela n'a rien à voir avec 2003, il n'y a pas ce phénomène massif", assure-t-elle. Cette année-là, le syndicat avait connu une importante vague de départ dans le cadre de négociations sur la réforme des retraites, déjà.

En 2019, 63.000 adhérents ont rendu leur carte, dont 2.000 pour un désaccord avec la ligne du syndicat, indique la direction. Et sur les 5.000 départs enregistrés depuis le 1er janvier 2020, 600 sont motivés par les prises de position de Laurent Berger. "Ce qui est autant que l'année dernière à la même époque, selon Mme Lestic.
 

Commenter cet article

DRAY Yves 26/01/2020 18:59

Tout le jeu de la CFDT consiste à appuyer sur le fond la politique mise en oeuvre par Macron, tout en communiquant pour l'opinion et les salariés sur le thème " On n'est pas la courroie de transmission du pouvoir" et "si on ne nous écoute pas, nous allons réagir".

Attendant ainsi des signes de soit-disant contre-parties aux abandons face aux contre-réformes et à la remise en cause systématique de tous les conquis sociaux.

La CFDT serait donc le syndicat qui convient à l'ère macronienne ... pour faire passer les mauvais coups qui se préparent.

Mais rien ne dit que ça va se passer comme l'oligarchie le souhaite car la réponse appartient aux travailleurs et que de nombreux indices indiquent la montée des mécontentements et la fragilisation déjà du nouveau pouvoir.

ce n'est donc par surement pas sur la CFDT que les travailleurs peuvent compter !

Jojo RA 05/07/2020 10:02

La CFDT est le syndicat de l'ère macronienne, hollandaise, sarkozyste, .... Tout ce qui peut arranger la CFDT sera pris par la CFDT et tant pis pour les salariés qui verront leurs droits se réduisent comme peau de chagrin. Depuis l'ère Notta, le droit n'a cesser de reculer, comme la retraite, l'assurance chômage. Fuiyez cette organisation syndicale qui a trahit les salariés.

DRAY Yves 26/01/2020 18:58

Laurent BERGER

Ce syndicat la CFDT a toujours eu des problèmes depuis la nuit des temps !!! En 68 déjà et par la suite encore et toujours plus !!! Je suppose que BERGER comme ses prédécesseurs aiment faire des cadeaux au MEDEF et soutenir une politique dévastatrice de ce gouvernement et de son GOUROU de président MACRON !
Monsieur berger est très surement payé pour faire plaisir au MEDEF et surtout au gouvernement ! Il sais pourtant qu'il y a 61 % des français qui sont OK avec les grévistes et 73 % des Français qui ne veulent pas de cette réforme des retraite !!!! Alors Mr BERGER VOUS VOUS ETE COMME VOTRE AMI MACRON

Tout le jeu de la CFDT consiste à appuyer sur le fond la politique mise en œuvre par Macron, tout en communiquant pour l'opinion et les salariés sur le thème " On n'est pas la courroie de transmission du pouvoir" et "si on ne nous écoute pas, nous allons réagir".

Attendant ainsi des signes de soi-disant contreparties aux abandons face aux contre-réformes et à la remise en cause systématique de tous les conquis sociaux.

La CFDT serait donc le syndicat qui convient à l'ère macronienne ... pour faire passer les mauvais coups qui se préparent.

Mais rien ne dit que ça va se passer comme l'oligarchie le souhaite car la réponse appartient aux travailleurs et que de nombreux indices indiquent la montée des mécontentements et la fragilisation déjà du nouveau pouvoir.

ce n'est donc surement pas sur la CFDT que les travailleurs peuvent compter !