Que reste-t-il de RENAULT BILLANCOURT ? Roger SILVAIN un tranquille retraité ?

Publié le par FSC

C'est FR3 qui le 16 novembre dernier, revient 25 ans après sur le passé ouvrier de l'Ile Seguin.

Louable d'avoir rappelé ce passé de travail ... et de luttes.

Et d'avoir donné la parole à des acteurs de ces luttes comme nos camarades Roger Silvain et  Arezki Amazouz.

Les journalistes ne pouvant s'empêcher de conclure en référence à la fermeture de l'entreprise le 31 mars 1992 par les socialistes empressés de laisser les coudées franches au capital et au MEDEF,     : le drapeau rouge "les syndicalistes l'auraient définitivement mis au rancart" ...

Pas assez moderne Renault pour justifier le meurtre ?

Ou bien plutôt pour l'oligarchie une concentration ouvrière symbole et référent de lutte et de conquêtes pour toute la classe qu'il faut faire disparaître comme en d'autres temps et en d'autres circonstances la bourgeoisie a procédé à l'élimination physique de milliers de communards ?

Les immeubles bourgeois remplaçant les ateliers d’antan, pour conclure : "De quoi désespérer définitivement Billancourt ?".

Et si Roger, les siens et les nouvelles générations qui se reconnaissent dans les combats du passé et rêvent activement de lendemains qui chantent n'admettaient pas cette fin de l'histoire ?

En tout cas contrairement à ce que la journaliste affirme, nous pouvons en témoigner, Roger Silvain, 25 ans après ... n'a toujours pas mis le drapeau rouge au rencart !

 

 

Visionner la vidéo :

Commenter cet article